• le visa s'obtient à l'aéroport à votre arrivée au Tadjikistan.
  • vous pouvez obtenir à l'aéroport un visa d'une semaine ou d'un mois.
  • il vous faut :
    • deux photos d'identité.
    • $66 (ce que j'ai payé en octobre) ou $56 (ce que j'ai du payer hier) pour un visa d'un mois. Par sécurité, prenez $100 :)
    • un formulaire dument rempli, qu'il faut récupérer à la descente de l'avion. En plus des informations habituels (nationalité, numéro de passeport, ...) ce formulaire vous demande pourquoi vous entrez au Tadjikistan, combien de temps vous y restez et l'adresse à laquelle vous allez y résider.
    • beaucoup de patience. Il n'y a qu'une personne pour faire les visas.

Comme je suis malin et prévoyant ( :) ), j'avais gardé un exemplaire de ce formulaire lors de ma première arrivée. Si bien que cette fois ci, je l'avais rempli en avance, bien décidé à devancer tous ces pauvres occidentaux ignorant qui arrivent dans ce pays pour la première fois. Dès qu'on nous a laissés entrer (oui parce qu'ils vous laissent poiroter un bon quart d'heure, dehors, pour une raison que j'ignore), je me rue vers la file d'attente pour le visa. Pas de bol, cette fois-ci, les visas ne se faisaient pas au même endroit. Le temps que je me rende compte de ma méprise (environ 10min), me voici donc à la fin de la file d'attente. Donc si vous ne voulez pas vous faire avoir, lorsque vous arrivez allez à droite, dans le petit bureau. A côté des toilettes.

1h d'attente plus tard, j'ai mon visa. Je n'ai plus qu'à récupérer les bagages qui viennent d'arriver (pas la peine de se presser finalement puisque ceux qui ont eu leurs visas avant moi ont tout de même du attendre leurs valises), sachant que nous avons atterri il y a 1h30. Certains disent qu'ils font exprès de retarder les bagages pour pénaliser la Turkish airline (compagnie avec laquelle j'ai voyagé), qui concurrence la Tadjik airline, compagnie nationale, sur ce même vol. En revanche, ils font quelque chose de très appréciable que je n'avais jamais vu dans aucun autre aéroport : lorsque vous sortez, ils demandent votre ticket bagage pour vérifier que vous avez bien récupéré le vôtre. Cela évite les vols.

Une fois que vous avez votre visa et que vous êtes sorti de l'aéroport, il faut :

  • vous faire enregistrer dans les trois jours à l'OVIR (ne me demandez pas pourquoi),
  • obtenir une extension de visa au ministère des affaires étrangères si vous restez plus d'un mois. Il faut s'y prendre à l'avance, tout prend du temps dans ce pays.
  • vous faire enregistrer dans votre ambassade (facultatif). Cela peut servir en cas de problème (par exemple, si l'Etat français décide l'évacuation de tous les français au Tadjikistan). Pas la peine de se faire enregistrer pour un court séjour.
  • si vous souhaitez visiter la région du Pamir à l'ouest, il faut obtenir une autorisation spéciale. Je ne sais pas où il faut en faire la demande.

Les procédures sont donc lourdes pour pouvoir visiter le Tadjikistan. C'est peut être une des raisons pour lesquelles les touristes se font rares ici. Mais ils y travaillent. Il y a encore quelques mois, il fallait obtenir une lettre d'invitation délivrée par une ambassade Tadjik (il n'y en a pas en France) avant d'entrer dans le pays. D'ailleurs, le personnel de la Turkish airline n'est toujours pas au courant de ce changement, cette fois ici encore j'ai du leur expliquer à Istanbul que je n'avais pas besoin de lettre d'invitation pour qu'ils me laissent entrer dans l'avion.